T-Transport – Recherche 2015-2016 – Protocole d’étude en cours pour les patientes ayant une mauvaise réponse ovarienne

novembre 30, 2015

Des ovaires qui fonctionnent mal diminuent les chances de réussite d’un traitement de FIV/ICSI. Plus la réserve d’ovocytes dans les ovaires est petite, moins ils réagissent à la stimulation. Des études récentes démontrent que l’administration d’androgènes aux patientes ayant une faible réserve ovarienne peut conduire à une augmentation du nombre de follicules et à des chances accrues de grossesse.

Non classifié(e)