Mauvais développement de l’embryon à répétition

Quand est-il question de ‘mauvais développement de l’embryon à répétition’?

La qualité d’un embryon est déterminée au microscope. Nous observons:

  • le nombre de cellules et leur stade de développement,
  • la fragmentation (la présence de fragments entre les cellules),
  • la taille identique des cellules,
  • la granulation dans la cellule,
  • la présence de vacuoles (une partie spécifique de la cellule),
  • et si les cellules comportent plusieurs noyaux (il ne peut y avoir qu’un seul noyau par cellule).

La qualité de l’embryon est exprimée au moyen d’un système ABCD:

  • A signifie excellent,
  • B bon,
  • C raisonnable, et
  • D mauvais

Dans le futur, il se peut qu’un autre système de détermination de la qualité vienne s’y ajouter : une technique d’image où le développement de l’embryon est photographié à des temps bien précis (time-lapse) afin de pouvoir ainsi suivre le développement de manière plus précise.

Lorsque pour différents cycles de FIV/ICSI, il apparaît chaque fois que les embryons sont de qualité faible à modérée, nous parlons de mauvais développement de l’embryon à répétition. En raison de la qualité modérée ou mauvaise des embryons, il n’y a donc pas d’embryon disponible pour le transfert ou pour la congélation. Un embryon de faible qualité fait diminuer les chances de grossesse.

Ai-je un problème de mauvais développement des embryons?

Ce n’est pas parce que vous avez été confrontée à un embryon mauvais ou moins bon pendant un traitement que vous tombez directement dans cette catégorie de patientes. Toutefois, si vous avez eu différents cycles de traitements et que chaque fois, il s’est avéré que les embryons étaient de faible qualité, alors vous vous trouvez effectivement dans cette situation.

Puis-je savoir si je relève de cette catégorie?

Il est difficile de prévoir si les embryons après FIV|ICSI seront de mauvaise qualité. Néanmoins, nous connaissons les situations qui donnent un risque plus élevé de mauvais développement des embryons:
  • mauvaise qualité des ovocytes,
  • qualité exceptionnellement mauvaise du sperme,
  • mauvaise qualité des embryons dans un cycle précédent de FIV ou d’ICSI.

Pourquoi ai-je ce problème?

Bien que nous puissions très difficilement prédire une mauvaise qualité des embryons, nous en connaissons néanmoins une série de causes. Durant les premiers jours qui suivent la fécondation, l’ovocyte est le facteur déterminant dans le bon développement de l’embryon en un embryon sain. Néanmoins, le sperme peut également jouer un rôle dans le mauvais développement des embryons.
Cela dit, souvent, nous ne pouvons pas identifier la véritable cause parce que nous ne pouvons pas toujours vérifier le (bon ou mauvais) fonctionnement du sperme et des ovocytes.Comme causes éventuelles d’un mauvais développement des embryons, nous voyons les suivantes:

  • Au niveau de l’ovocyte
    Les premières étapes dans le développement de l’embryon (jusqu’au stade 4 : 4 à 8 cellules) sont principalement déterminées par l’ovocyte:

    • Problèmes de qualité au niveau de l’ovocyte. Les ovocytes peuvent être gravement granulés et peuvent présenter de nombreuses vacuoles ou autres anomalies visibles. Cela peut conduire à un mauvais développement de l’embryon;
    • Problèmes au niveau de la maturation de l’ovocyte. Le noyau de l’ovocyte peut être mûr, mais le cytoplasme pas. Nous ne pouvons pas voir ce problème au microscope, mais il peut toutefois mener à une plus mauvaise qualité de l’embryon.
  • Au niveau du sperme
    Bien que le sperme n’ait généralement une influence que dans le stade ultérieur (après les huit cellules) du développement de l’embryon, il peut aussi influencer le développement précoce de l’embryon. Il peut être question:

    • de problèmes au niveau de la morphologie du sperme.
      Si pour l’injection du sperme dans l’ovocyte, on n’a pu sélectionner que du sperme de forme anormale, le risque de mauvais développement de l’embryon augmente;
    • d’ADN anormal dans le sperme.
      Un ADN lésé dans le sperme peut avoir une influence négative dans le développement précoce de l’embryon, alors que l’effet ne devient clair que dans le développement de l’embryon à huit cellules en blastocyste.

Pouvons-nous résoudre le problème de mauvais développement des embryons?

Nous n’avons pas tellement d’outils disponibles.

  • De votre côté, vous pouvez essayer d’adapter votre mode de vie. Par exemple, si vous fumez, arrêtez. Nous savons en effet que la nicotine a une mauvaise influence sur la réserve ovocytaire et la qualité des ovocytes.
  • De notre côté, lors d’un prochain traitement éventuel, nous vous proposerons un protocole alternatif visant à stimuler les ovaires (et donc la maturation des follicules). En surveillant la maturation des follicules de très près, nous essayons d’améliorer la qualité de l’ovocyte.
  • Si un autre protocole ne conduit pas à une amélioration de la qualité des embryons, il est possible d’envisager un cycle naturel accompagné, donc sans (beaucoup de) stimulation.

Cela dit, il demeure que la véritable cause de mauvaise qualité de l’embryon (à répétition) est difficile à établir. Elle peut par exemple être la conséquence intrinsèque de la mauvaise qualité de l’ovocyte ou du sperme.

Si le sperme est à la base du problème, nous pouvons utiliser la même technique que pour activer l’ovocyte lorsque le sperme ne parvient pas à féconder (voir mauvaise fécondation à répétition).
Nous le faisons par ce que l’on appelle un ‘split cycle’ (cycle divisé): la moitié des ovocytes sont fécondés par la technique d’ICSI ordinaire, l’autre moitié via une combinaison d’ICSI et d’activation artificielle de l’ovocyte.

Lorsque l’activation de l’ovocyte ne conduit pas à une meilleure qualité de l’embryon, nous pouvons réaliser un autre cycle divisé. Dans ce cas, la moitié des ovocytes sont fécondés avec le sperme du partenaire et l’autre moitié avec du sperme de donneur.
Nous faisons cela pour poser un diagnostic, c-à-d pour essayer de trouver la cause sous-jacente du problème.
Si vous êtes d’avis qu’un traitement avec des cellules de donneur peut être une option, il y a deux possibilités:

  • Si dans le cycle divisé, les embryons sont de mauvaise qualité dans les deux cas, le don d’ovocytes peut être envisagé.
  • Si la qualité de l’embryon s’améliore lorsque l’on a recours à une fécondation avec du sperme de donneur, le don de sperme relève alors des possibilités.

C’est bien sûr à vous que revient la décision de passer ou non à un traitement avec du matériel de donneur.